Histoires de coaché : Je voudrais devenir chanteuse

Mes clientes ont souvent un problème de confiance en elles. Elles disent craindre le jugement des autres, tergiverser longuement avant de se jeter à l’eau et douter sans cesse de leurs capacités même si tous leurs résultats clament haut et fort le contraire.

Le week-end dernier, mon mari m’a montré une vidéo qui fait un tabac sur Youtube. Ca se passe en 2017 dans une émission anglaise, l’équivalent de « The Voice ».

Mon mari, qui est très sensible aux voix, était totalement tombé sous le charme de la chanteuse, tout comme le jury et l’ensemble du public de l’émission de l’époque.

Moi, j’ai surtout été frappée par le décalage entre la performance et l’attitude de la jeune femme. Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose…

On découvre Rachael (c’est son nom) mal à l’aise sur scène ; elle grimace et se dandine. Mais une fois lancée, elle fait preuve d’une puissance remarquable ! Rachael le dit elle-même dans la vidéo : en fait elles sont deux… Comme si d’être devenue maman l’empêchait de se montrer telle qu’elle est.

Effectivement, il y a bien au moins deux personnes chez elle : il y a la Rachael qui a peur, qui doute et cherche à se faire toute petite, et il y a celle mue par un irrépressible besoin d’être dans la lumière et de laisser éclater son talent.

Une si faible assurance pour un si grand talent !

C’est un mal assez féminin : combien de femmes se sentent tiraillées entre le rôle familial qui leur est assigné, ou qu’elle s’assigne elle-même, et leurs aspirations à occuper une fonction sociale, politique, ou professionnelle pour laquelle elles ont pourtant toutes les compétences ? Bien sûr, devenir maman engendre contraintes et fatigue, mais il n’y a pas que ça. Se mettre sous la lumière nécessite aussi (surtout) une bonne dose de confiance en soi pour échapper à l’emprise de ses peurs.

La bonne nouvelle dans tout ça ? la confiance en soi peut se développer à tout âge.

Et si vous vous en occupez réellement, cela va vous changer la vie.

Pour regarder la video, c’est ici :