Développement RH : Rome ne s’est pas faite en un jour

Ce jeune DG se trouve en posture difficile : récemment nommé à la tête de la structure, Adrien ne sait pas par quoi commencer pour rénover l’entreprise : après 20 belles années de développement, les effectifs sont pléthoriques ; l’organigramme est constitué par une juxtaposition de services composés essentiellement de directeurs et responsables ; les dysfonctionnements au quotidien sont nombreux avec leur lot de tensions et frustrations ; les locaux se sont multipliés et coûtent très cher …. Adrien a la tête qui tourne quand il fait l’inventaire de tous les problèmes qu’il a à traiter.

La Covid-19 provoque un déclic : depuis des mois, l’activité a chuté de façon dramatique et tout le monde se trouve soit en télétravail soit au chômage partiel. L’idée de rapatrier tous les postes au siège apparait alors à Adrien comme une évidence : c’est le moment idéal pour rénover leurs locaux et concevoir un nouvel aménagement !

Quand il en parle autour de lui, le projet fait consensus. C’est plutôt de bon augure pour Adrien qui ne se fait quand même pas trop d’illusions. Il pressent que les tensions apparaitront plus tard, quand l’emplacement et la taille des bureaux, qui sont les symboles du pouvoir attribué aux personnes dans l’entreprise, seront à distribuer.

C’est donc acquis, il y a un projet de déménagement/réaménagement à lancer rapidement. En même temps, Adrien voudrait en profiter pour traiter les autres sujets : rationaliser l’organisation, améliorer le travail en transversal et aussi améliorer la cohésion du comité de direction. Il aimerait bien aussi développer le leadership des directeurs … Toutes ces questions se télescopent et empêchent Adrien de mettre réellement le projet sur les rails.

Rome ne s’est pas faite en un jour et toutes les batailles ne peuvent pas être menées en même temps !

Après plusieurs mois, Adrien se décide à se faire accompagner et la première étape porte sur la structuration de son projet de réaménagement : rôles clé et organisation du projet, ressources nécessaires, ordonnancement des sujets à traiter, sans oublier le volet accompagnement du changement et communication …

Le nouvel aménagement des locaux ne traitera pas miraculeusement toutes les questions que se pose Adrien mais il peut faire bouger les lignes et contribuer à améliorer la qualité des interactions au quotidien entre personnes et services. Et la conduite de ce projet se révèle déjà être un bon moyen pour mettre en œuvre d’autres façons de faire travailler ensemble les personnes. Ainsi, dans le volet « accompagnement du changement », Adrien est amené à réfléchir à la façon dont il va impliquer son comité de direction, puis l’ensemble du personnel, dans les différentes phases du projet et dans les décisions qui seront à prendre : implantation des services dans le bâtiment, nombre et volume des salles de réunion, emplacement des espaces de convivialité, taille des open-spaces, choix de la décoration et du mobilier, …

Adrien ne perd pas de vue qu’il y aura d’autres transformations à opérer dans l’entreprise et dans la charte d’aménagement qui sera à rédiger pour la consultation des prestataires spécialisés, il mettra l’accent sur le besoin de modularité de l’aménagement, en plus du décloisonnement des espaces de travail qui lui tient tant à cœur.

Focalisation et méthode, ce sont les deux ingrédients majeurs qu’Adrien va mettre en œuvre dans le cadre de son projet et qui vont lui permettre de rentrer concrètement dans l’action et de faire cheminer ses équipes !

Photo : Unsplash / ThisisEngineering